Subventions aux clubs sportifs // Intervention d’Etienne Tête au conseil municipal // 17 décembre 2018
Partager

Dans les subventions de notre mairie aux associations, il se pose toujours la question des groupes professionnels du sport qui pour l’Olympique Lyonnais ne diminue que de 11 210 Euros et on connait la fortune de l’Olympique Lyonnais.

Je lisais dans le numéro 600 des Potins d’Angèle « Olympique Lyonnais, si Aulas rendait l’argent ? ». C’est l’occasion de faire le point de ce qui a changé en 10 ans à l’OL puisque un des engagements pris avec le nouveau stade était le désengagement des collectivités.

Globalement le produit des activités hors joueurs est passé de 155 millions d’Euros à 164 Millions d’Euros, cela n’a donc pas changé grand chose.En revanche le produit de cession des joueurs est passé de 59,9 millions d’Euros à 125,3 Millions d’Euros.
Dans le même temps, les charges de personnel sont passées en 10 ans de 100 à 115 Millions d’Euros. Où sont les emplois promis ? On nous a fait croire que cela allait créer des emplois. On ne les voit pas dans les chiffres.

Quand à la billetterie qui a certes augmenté, les charges externes d’entretien du stade ont aussi augmenté presque dans la même proportion. Ce qui revient à dire que l’on a fait tout ça pour ça, puisque cela ne change rien.

Si on regarde les 125 Millions d’Euros de vente de joueurs, les revenus des ventes de joueurs issus de l’académie OL représente 90,1 Millions d’Euros soit 72% du total. C’est à dire que ce sont des bénéfices sur des joueurs qu’on n’ pas achetés et qu’on revend avec d’énormes plus-values. C’est cela que nous subventionnons avec l’argent public. Je pense qu’il n’y a pas besoin d’argent public pour financer l’académie de l’OL.

Après on commence à voir les cessions immobilières de terrains. Il faut voir ce qu’ils vont récupérer après avoir acheté les terrains à 40 Euros du mètre carré. Il en a déjà vendu pour 4,6 Millions d’Euros. C’est à dire qu’avec 2 ventes, il a déjà récupéré 25% du prix d’acquisition.
Sachant que la prolongation lui a rapporté 14,7 Millions d’Euros.

Poussons plus loin, car le consentement à l’impôt est une question que nous posent aujourd’hui les gilets jaunes.

Regardons aussi le rapport officiel de la SAS ISSEMI qui a vendu avec une plus value de 43 millions d’euros sa participation à la CEGID. Alors que son taux d’imposition est à peine de 10%. Comparons à une personne moyenne qui ferait 200 000 Euros de plus values, il payera 60 000 Euros d’impôts sur les plus values, soit 30%. Et il aura une surtaxe pour plus values importantes. Comme si les 40 millions d’Euros n’étaient pas une plus value importante.

Prenons pour rester dans le foot, le cas du Quatar qui ne paye pas d’impôts. Il y avait un président qui quand il était candidat disait qu’il ferait payer des impôts au Quatar. Et on a vu Monsieur Macron augmenter les impôts des pauvres pour supprimer l’ISF qu’il aurait fallu augmenter.

S’il y avait un peu plus de justice fiscale, il y aurait moins de monde dans les rues.

Etienne Tête, conseiller municipal Europe Ecologie Les Verts de Lyon

Une réflexion au sujet de “Subventions aux clubs sportifs // Intervention d’Etienne Tête au conseil municipal // 17 décembre 2018

  1. Bravo Étienne!
    Même si cela ne changera rien, car ils voteront toujours comme le grand maître pour des subvention au millionnaires du foot.

Les commentaires sont fermés.