Subvention au Nouvel Institut Franco-Chinois // Intervention d’Emeline Baume au conseil municipal de Lyon // 24 septembre 2018
Partager

La Chine a lancé un gros programme d’investissements autour des nouvelles routes de la soie avec la création d’aménagements favorisant les échanges. Si son gouvernement travaille avec ardeur à ses échanges externes du côté du dialogue, du partage et des échanges à l’intérieur du pays il en est autrement.

Certes notre collectivité compte tenu de ses compétences ne fait pas de diplomatie étrangère. Par contre notre collectivité en sa qualité de membre d’une association indépendante, à savoir celle du Nouvel Institut Franco Chinois, elle peut proposer au CA qu’ici à Lyon des actes soient posés.

Comme chaque année lors de ce rapport ayant trait à ce nouvel Institut Franco Chinois de Lyon, les élu-e-s EELV et apparenté-e-s portent à votre connaissance des informations que nous ne pouvons passer sous silence à savoir:

Au nom de la lutte contre l’extrémisme en Chine, un peuple : les Ouighour-e-s qui habitent le Turkestan Chinois, occupé par le régime chinois depuis 1949 sont plus que jamais l’objet de répression. Notons que la répression contre les tibétains est toujours à l’œuvre, elle aussi !

Fin août des intervenants des Nations Unies ont relaté l’existence d’ internement dans des camps chinois de dizaines de milliers, voire d’un million de Ouïghours. Ils ont appelé à leur libération immédiate. Dans leurs conclusions les agents de ce Comité de l’ONU pour l’élimination de la discrimination raciale se sont alarmés des « nombreux cas d’internement d’un grand nombre de Ouïghours et d’autres minorités musulmanes, détenus en secret et souvent pour de longues durées, sans être inculpés ou jugés, sous prétexte de la lutte contre le terrorisme ou l’extrémisme religieux ».

Ces informations ne peuvent nous laisser de marbre. Ce jour les élu-e-s EELV vous renouvellent leur souhait que le nouvel institut franco-chinois à Lyon qui est aussi un lieu ressource soit un lieu a minima avec un accès à une information indépendante où « Regard Ouighours » (par exemple), journal interculturel trouverait sa place. Notre Ville pourrait tout à fait dans ce même souci d’accès à une information plurielle et de soutien à un peuple s’abonner à ce support.

Il nous semble important que ces questions de libertés d’expression, libertés fondamentales soient abordées ici à Lyon au sein de cette association.
Nous nous abstiendrons pour cette subvention dans l’attente d’évolutions en interne à l’association poussées par notre Exécutif.

Emeline Baume, Conseillère municipale du groupe des élu-e-s Europe Ecologie Les Verts et apparenté-e-s de la Ville de Lyon