Rythmes scolaires : EELV Lyon regrette le manque de vision de la Mairie.
Partager

EELV Lyon rappelle que la loi sur les rythmes scolaires visait à privilégier les matinées pour l’apprentissage et à limiter la durée des journées scolaires. Les rythmes qui se dessinent pour la rentrée 2018 en primaire et maternelle prennent le chemin inverse.

« Lorsque la Mairie avait publié les scénarios qu’elle souhaitait soumettre aux Conseils d’école, nous l’avions appelé à prendre le temps de la co-construction avec les acteurs de l’éducation, les parents d’élèves et les élus. Il s’agissait de bâtir ensemble une école plus propice à la réussite de tous les enfants, une école plus épanouissante. Cela aurait été un beau projet politique » s’agace Grégory DOUCET, secrétaire d’EELV Lyon. « La décision du Ministre de l’éducation de laisser les municipalités revenir aux 4 jours était déjà l’aveu d’un manque de vision pour l’éducation. Et le choix de la Mairie de Lyon d’une consultation avec la présentation de deux scénarios était aussi la marque d’un manque de vision et de courage politique » ajoute-t-il. « La loi sur les rythmes scolaires offrait initialement l’opportunité de faire des choix dans l’intérêt des enfants en tenant compte des contextes locaux. À Lyon, la Mairie a préféré ne pas choisir » conclut-il.

EELV Lyon regrette que la question des rythmes scolaires n’ait pas été traitée, depuis le vote de la loi en 2013, avec le sérieux et l’ambition que les enfants méritent.

Communiqué d’Europe Écologie Les Verts Lyon – Jeudi 8 février 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *