Renouvellement chaine de conditionnement de la cuisine centrale // Intervention de Françoise Chevallier au conseil municipal // Lundi 23 septembre 2019
Partager

Cette délibération est pour notre groupe d’élu-e-s écologistes l’occasion de revenir sur la question de la restauration scolaire.

Plusieurs sujets

  • La question de la qualité des repas c’est à dire des produits bio et locaux

Certes avec le nouveau marché il y a une progression du % de bio et de produits locaux. Il nous faut encore augmenter ces pourcentages. Et pour cela la question de la cuisine centrale doit être posée : pourquoi vouloir à tout prix servir les mêmes repas à 25 000 écoliers. Nous souhaitons la mise en œuvre de chaines de production différenciées afin de réaliser des repas différents chaque jour. Cela permettrait enfin de pouvoir faire appel à des producteurs locaux et bio pour qui la quantité actuelle demandée est difficile à atteindre.

  • La question du menu végétarien

A partir du 1er novembre, la loi rendra obligatoire de proposer un menu végétarien par semaine dans les cantines scolaires. C’est ce qui est presque fait à Lyon depuis cette rentrée (avant c’était plutôt 1 fois par mois). En effet ce menu végétarien n’est qu’une option alternative au menu avec viande qui lui est maintenu. Ce menu végétarien n’a donc rien d’obligatoire. Nous savons tous qu’il faut diminuer la quantité de viande consommée pour des raisons de santé et pour limiter les émissions de gaz à effet de serre (pour mémoire l’élevage est responsable de 14 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre). Cela serait tout de même éducatif, pédagogique pour les enfants et leurs familles qu’à minima une fois par semaine le seul repas soit végétarien. Bien sûr il faudrait une campagne explicative de l’intérêt de cette démarche. D’autres villes le font déjà : Grenoble qui propose deux menus végétariens par semaine, un obligatoire et un facultatif, Lille qui propose deux menus végétariens obligatoires… Greenpeace vient d’ailleurs de publier un classement sur ce sujet, qui indique que Lyon est classé 5ème sur l’agglomération lyonnaise. Nous souhaitons aussi que notre ville offre deux repas végétariens obligatoires, et de qualité, par semaine.

De qualité, car il faut savoir donner envie ! A Lyon a été proposé le vendredi 20 septembre dernier« Œufs durs / mayonnaise avec épinards branches béchamel et croûtons ». Pas sûr que cela soit attirant pour un démarrage de cette formule. En comparaison Grenoble a proposé la même semaine des boulettes de lentilles au curry avec des céréales, qui fait une peu plus envie non ?

  • La question du plastique

Il faut savoir qu’aujourd’hui un certain nombre de plats sont réchauffés dans des barquettes en plastique.

Il a été annoncé en commission que l’objectif de la ville de Lyon est qu’il n’y ait plus de plastique dans les cantines en 2022 (la loi a pour objectif 2025). Des tests ont lieu pour différents types de barquettes biodégradable ou alors en inox. Pourquoi attendre encore trois ans ?

Les études se suivent et confirment les effets néfastes sur la santé des microparticules de plastique, des perturbateurs endocriniens. Les enfants sont une population particulièrement vulnérable ( une nouvelle étude a encore fait l’objet d’une article dans le journal Le Monde la semaine dernière). Nous souhaitons aller plus vite comme d’autres villes telles par exemple Strasbourg ou Lille encore. Il en va de la santé des enfants de notre ville.

Françoise Chevallier, Conseillère municipale Europe Ecologie Les Verts et apparenté-e-s de la Ville de Lyon

Une réflexion au sujet de “Renouvellement chaine de conditionnement de la cuisine centrale // Intervention de Françoise Chevallier au conseil municipal // Lundi 23 septembre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.