Projet d’expérimentation de la vidéo verbalisation // Intervention d’Emeline Baume au conseil municipal // Lundi 23 septembre 2019
Partager

Cette délibération du point de vue des élu-e-s écologistes aborde plusieurs sujets essentiels pour le cadre de vie des lyonnais-e-s : 

– l’aménagement et les usages de l’espace public ;

– la présence humaine à toute heure du jour et de la nuit ;

– les technologies utilisées pour la tranquillité publique.

Si, comme le proposent les écologistes depuis 2014, le centre de Lyon était pleinement piéton sans doute que les riverain-e-s n’auraient pas à subir de tels débordements et incivilités. Nous ne serions pas en train de discuter de caméras mais de type de plantations, de navettes fluviales, de bassins d’eaux, etc !

Il est question que des agents de la police municipale utilisent les images des caméras de video-surveillance pour émettre des procès verbaux suffisamment lourds, par exemple avec des retraits de point sur des permis de conduire, afin que les incivilités cessent sur la presqu’île.

Combien d’agents de police municipale mobilisez vous sur cette expérimentation ? Y a t il eu de nouveaux recrutements ? Seront ils présents devant les écrans, la nuit au moment où les incivilités ont lieu ? Comment est prise en compte la pénibilité de cette nouvelle mission de nuit ?

La video-verbalisation est bien un outil qui doit nécessairement être articulé à d’autres actions et outils à savoir : contraindre la voirie (y compris en recalant les feux de signalisation) afin que les courses de vitesse soient moins aisées et surtout positionner des agents de police toute la nuit dans nos rues et quartiers.

Concernant le premier point vous avez eu de nombreuses occasions pour faire évoluer les espaces publics de la presqu’île afin de les apaiser au sens large du terme. Mais nous constatons tous que les travaux actuels, que ce soit les expérimentations de végétalisations ou la remise en état de la place devant l’hôtel de ville, ou encore les travaux des Terreaux, ne sont pas à la hauteur des enjeux auxquels notre ville doit faire face. Nous rappellerons ici que l’axe Cordeliers-Terreaux, en plus d’être fortement minéral, est un lieu d’incertitude extrême pour qui se déplace à vélo : entre les livraisons, les TCL, surtout quand vous supprimez deux axes bus-vélos pour des bacs à fleur, etc. Nous voyons ici le manque de coordination avec le SYTRAL et la Métropole. Nous comprenons surtout que vous n’avez pas pris toute la mesure des évolutions de comportements des habitant-e-s et touristes.

Concernant la présence humaine toute la nuit (qui elle, entendra les klaxons que les videos ne voient pas) : qu’en est il de vos échanges avec le Préfet puisqu’il s’agit bien de mission de maintien de l’ordre public?

Vous l’avez compris nous avons beaucoup d’interrogations quant au recours à cet outil qui peut se révéler utile si d’autres décisions sont prises, sinon, ceci restera sans effet pour répondre aux lyonnais-e-s en colère.

La réflexion est aussi valable pour les nuisances subies en pleine journée par les piétons, vélos et autres modes actifs. S’il y avait vraiment une volonté politique d’apaiser nos espaces publics dans la presqu’île et les autres quartiers de Lyon et de respecter entre autre le code de la rue alors :

– des agents de la police municipale verbaliseraient plus systématiquement avec ou sans recours aux caméras les chauffards, les conducteurs qui stationnent sur les pistes cyclables et passages piétons, les scooters qui utilisent les pistes cyclables et prennent les places de stationnement des vélos etc ;

– l’espace public serait réaménagé en intégrant beaucoup plus le développement de ces modes actifs. Ce n’est absolument pas le cas sur la presqu’île !

Avec toutes ces questions et remarques qui appellent à une refonte des aménagements de la presqu’île et, à une piétonisation permanente, et, une présence humaine constante, les élu-e-s du groupe Europe Ecologie Les Verts s’abstiennent.

Emeline Baume, Présidente du groupe des élu-e-s Europe Ecologie Les Verts et apparenté-e-s de la Ville de Lyon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.