Partenariats pour la fête des lumières // Intervention d’Etienne Tête au conseil municipal de Lyon // 19 décembre 2019
Partager

Rien n’est plus difficile que de faire réfléchir sur quelque chose qui est esthétique et qui a priori fait plaisir.

Les écologistes font deux observations sur la fête des lumières.

Quelle image on donne par les mécénats que l’on accepte ? A Lyon, du mécénat il y en a partout. En début de mandat, le maire avait dit que l’on pourrait y réfléchir. A l’arrivée de ce mandat, nous n’avons pas réfléchi. Il reste beaucoup de symboles de ce qu’écologiquement nous n’aimons pas.

En 2002, pour les 150 ans des fêtes des lumières à Lyon, il a été décidé de doubler le budget de l’année précédente. A l’époque nous avions un budget de 1 million d’Euros et 450 000 de partenariats pour 3 millions de visiteurs annoncés. Aujourd’hui nous sommes à 3,6 Millions d’Euros de dépenses pour à peu près le même nombre de visiteurs. Ce qui veut dire que nous avons multiplié par 7 le budget par rapport à 2001. Il y a un moment où il faut savoir se poser des questions et ne pas être dans la fuite en avant par rapport à nos capacités budgétaires.

Enfin, malheureusement, on estime que la fête des lumières subit une baisse de l’implication des habitants et une concentration sur le centre de Lyon. Il faut que les citoyens puissent réinvestir cette fête.

Etienne Tête, conseiller municipal Europe Ecologie Les Verts de Lyon

Une réflexion au sujet de “Partenariats pour la fête des lumières // Intervention d’Etienne Tête au conseil municipal de Lyon // 19 décembre 2019

  1. Question : passer d’un budget de 1million + 450000 de partenariat soit 1,45 million de dépenses au total en 2001 à 3,6 million de dépenses en 2018 ne fait qu’un rapport de 2,5 environ. D’où vient ce facteur 7 avancé dans cette intervention ?

Les commentaires sont fermés.