Le maire de Lyon refuse de débattre de l’exploitation animale dans les cirques // Communiqué // 15 novembre 2019
Partager


A l’instar de ce qui est discuté aujourd’hui au Conseil de Paris, et comme dans de nombreuses villes françaises et européennes, les élu.es écologistes ont proposé d’inscrire à l’ordre du jour du prochain conseil municipal un vœu visant à interdire sur la ville de Lyon la présence d’animaux sauvages dans les cirques et les spectacles vivants. Pourtant le maire Gérard Collomb refuse l’inscription à l’ordre du jour lundi 18 novembre de ce voeu, rendant alors impossible tout débat.Les élu.es écologistes de la ville de Lyon et le candidat écologiste à la ville de Lyon Grégory Doucet veulent soutenir activement les arts circassiens sur Lyon sans exploitation animale. Aucun cirque itinérant ne peut répondre aux besoins physiologiques des animaux à cause des déplacements réguliers.A l’heure où la ministre de l’environnement devrait bientôt se prononcer sur cette question en ayant nommé une commission d’étude sur la captivité des animaux sauvages dans les cirques la ville de Lyon ne doit pas refuser le débat.Le candidat écologiste à la ville de Lyon, Grégory Doucet soutient les élu.es écologistes dans leur démarche : “Comme pour Toulouse, Bordeaux ou Paris, Lyon doit être à la hauteur des enjeux de protection animale. Comme les deux tiers des Français [cf. sondage opinion way – octobre 2019] les écologistes sont défavorables aux animaux sauvages dans les cirques. Il faut les entendre et prendre les mesures adaptées en interdisant les cirques exploitant des animaux sur notre ville et en encourageant la transition des cirques vers des spectacles sans exploitation animale.« 

Emeline Baume, présidente du groupe des élu.es écologistes EELV à la ville de Lyon et Grégory Doucet candidat écologiste à la ville de Lyon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.