Hydrogène, l’illusion de l’énergie propre ?
Partager

Présentée comme « LA » solution d’avenir pour se substituer au pétrole dans les transports, l’hydrogène est en fait une énergie intermédiaire difficile à produire et peu maniable.– UN VECTEUR énergétique peu ECOLO COMPATIBLE

L’hydrogène est un gaz connu depuis 1799, et utilisé dans les piles à combustible depuis 1839. Pour produire ce gaz, dit « propre » lors de son utilisation, il faut transformer autre chose (qui peut très bien ne pas être propre du tout).
L’hydrogène est donc simple vecteur énergétique, comme l’électricité (qui peut, selon le processus de fabrication peut être considéré comme « propre » ou pas).

– UNE SOURCE D’ENERGIE GOURMANDE : 50 % de rendement

L’hydrogène est aujourd’hui fabriqué – à 95 % – par craquage d’hydrocarbures (gaz naturel en majorité), donc en émettant du CO2. La fabrication d’hydrogène à partir de biomasse ou d’électricité photovoltaïque est possible mais la compression de ce gaz très léger engendre cependant une consommation d’énergie supplémentaire de 50%.
Gaz très peu dense, bien plus volumineux que du gaz naturel ou du pétrole, il faut de gros moyens pour le comprimer et une tuyauterie énorme pour le transporter. Attention : il est hautement inflammable et bien plus volatil que le gaz nature. Enfin sa production à grande échelle pour « hydrogéner » toutes les voitures françaises nécessiterait la construction de près d’un million d’éoliennes pour produire 600 Twh.

– UN MIROIR AUX ALOUETTES FACE AUX NUISANCES DE LA VOITURE INDIVIDUELLE

L’hydrogène, même produite de manière propre, n’engendrera pas une diminution de la place de la voiture individuelle en ville. Même « propre », la voiture sera toujours grande consommatrice d’énergie et de matières premières non renouvelables.
La relocalisation de l’économie, le développement des transports en commun et des modes doux sont les seules alternatives soutenables aujourd’hui. En revanche ce peut être une solution limitée pour certaines applications mobiles spécifiques.

– Les 3 propositions d’Europe Ecologie Rhône Alpes

  • Diversiffier l’offre énergétique en Rhône Alpes : Diversité des sources d’énergie et autonomie
  • Mobilité : vous faire préférez les transports en commun
  • Habitat et économie : sobriété, efficacité et relocalisation