Déclassement de la Salle Rameau du domaine public communal // Intervention d’Emeline Baume au conseil municipal // 21 janvier 2019
Partager

Le groupe des élu-e-s écologistes tient à ce que le patrimoine architectural de notre cité reste propriété de la cité. Ce sera le cas puisque le bâti contenant la salle Rameau sera confié sous bail emphytéotique à la Compagnie de Phalsbourg. Nous ne comprenions pas pourquoi passer du domaine public au domaine privé l’ensemble. Nous avons interrogé Madame l’Adjointe qui par écrit a justifié ce changement pour une question d’exploitation du lieu avec des baux commerciaux. Nous vous remercions de cette précision qui nous amène à faire quelques remarques.

En effet, dès fin octobre nous pouvions lire sur le site du lauréat de cet appel à projets :  » Il prévoit également la création d’un « culture court » au rez-de-chaussée, nouveau concept mariant lieu de vie, boutiques et animation culturelle ainsi qu’un couronnement pour le bâtiment afin d’en faire un lieu accessible à tous avec une vue panoramique et un espace de restauration sur place.  » Certes la vocation culturelle du lieu est maintenue mais avec cet opérateur là qui est l’opérateur concepteur et gestionnaire de  » The Village » en Nord-Isère, la Ville n’est-elle pas juste en train d’organiser la concurrence avec d’autres lieux de restauration ayant mobilisé des fonds publics, je pense aux halles de La Martinière et aux halles de l’Hôtel Dieu mais aussi aux artisans restaurateurs présents sur toute la zone touristique UNESCO ? La compagnie de Phalsbourg pourrait tout à fait faire une offre : expérience patrimoniale à Lyon comprenant un temps culturel et de restauration dans le même lieu puis expérience de consommation discount au  » Village » !

Par ailleurs il y a quelques semaines nous débattions sur l’ouverture des commerces le dimanche en particulier et toujours dans cette zone touristique en ayant à l’esprit non pas la demande locale habitante (car il était question de dimanches autres que les soldes et les fêtes de fin d’année), mais bien en pensant à cette cible : les touristes en transit entre Lyon et Chamonix ou bien le Beaujolais et la Méditerranée.

Finalement la salle Rameau ne serait-elle pas le cheval de Troie de cet opérateur dont la vocation n’est pas d’écouter les suggestions du manager de centre-ville et des associations de commerçants et créateurs ? Parce qu’enfin, il eut fallu un diagnostic précis des besoins et projections de ces acteurs là, peut-être avant de laisser entrer l’équidé !

Notre groupe s’abstient sur cette délibération.

Emeline Baume

Conseillère municipale Europe Ecologie Les Verts et apparenté-e-s de la Ville de Lyon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.