De l’ambition pour le plan Oxygène !
Partager

Les conséquences sur la santé de la pollution de l’air sont désastreuses : 48 000 décès par anticipation par an en France ! L’Organisation mondiale de la santé nous alerte et l’Europe condamne la France pour son inaction face à la pollution atmosphérique.

Aujourd’hui journée nationale de la qualité de l’air, les consciences devraient se réveiller. Aux élus municipaux et métropolitains de montrer l’exemple. « le plan Oxygène n’est pas à la
hauteur des enjeux »
avance Grégory Doucet, Secrétaire d’EELV Lyon. « Il est temps de prendre des mesures pour
efficacement réduire la place de l’automobile en ville. Les
déplacements en véhicule ne doivent plus être la norme mais
l’exception. Ce sont les modes de déplacements non polluants
qui
doivent être massivement privilégiés à l’échelle de la
métropole. Les solutions sont connues de tous – des
associations ont émis des propositions très concrètes
notamment
pour développer les déplacements à vélo ou limiter la place de
la
voiture individuelle en ville »
poursuit-il.

« La
pollution de l’air est un problème de santé publique et c’est
pour cela qu’il nous faut nous donner l’objectif de respecter
les
normes OMS au lieu de celles utilisées actuellement dans le
plan
oxygène »
explique Grégory Doucet. Le plan oxygène est à ce jour timide au regard des enjeux. Il se veut pédagogique alors qu’il devrait être volontariste.

EELV Lyon rappelle que « la politique des petits pas, cela ne
suffit pas »
et demande plus d’ambition pour le plan oxygène de la métropole.