Actualisation de la Programmation d’Equipements // Intervention de Françoise Chevallier au conseil municipal // 1er juillet 2019
Partager

Le 15 mai dernier, vous aviez annoncé lors d’une conférence de presse 100 millions pour la rénovation énergétique des bâtiments municipaux dans le cadre des actions de la Ville pour le climat. Lors du dernier conseil municipal, notre groupe vous avait demandé lors du vote du compte administratif si une enveloppe supplémentaire allait être affectée lors de l’actualisation de la Programmation d’Equipements Pluriannuelle et lors de la décision modificative du budget 2019 de ce conseil, sachant qu’à peine 10 millions ont été affectés pour cette rénovation thermique dans ce mandat.

La réponse du jour est NON, pas un centime de pluspour la rénovation thermique ! Pas un centime de pluspour la rénovation thermique des écoles qui permet aussi plus de fraicheur pendant les périodes de forte chaleur, pas un centime de plus pour le réaménagement des cours d’école avec des revêtements plus clairs, une partie végétalisée et des arbres pour faire de l’ombre et rafraîchir, pas un centime de plus pour augmenter les points d’eau ou bassins dans les jardins de la ville. Les habitants de Lyon suffoquent de chaleur et de pollution de l’air. Vous aviez aussi signé le 7 mai dernier la déclaration des Maires et Chefs de gouvernements locaux pour accélérer la lutte contre le dérèglement climatique. Quel décalage entre vos paroles, vos engagements écrits et vos actes !

Un autre sujet pour lequel nous vous avions alerté : la mise aux normes du parc de véhicules de la Ville de Lyon pour la prochaine mise en place de la Zone à Faible Emission, c’est à dire zéro poids lourd et véhicule utilitaire léger de vignettes Crit’air 4 et 5 au 1erjanvier 2020 et zéro poids lourd et véhicule utilitaire léger de vignette Crit’air 3 au 1erjanvier 2021. Nous vous avions demandé lors du vote du budget 2019 si la ville de Lyon oserait demander des dérogations à la Métropole pour la mise en œuvre au 1erjanvier 2020 puisque aucun financement supplémentaire n’était affiché.

Et la réponse du jour est OUI, la ville de Lyon va bien demander des dérogations à la Métropole ! Au minimum 24 dérogations ! C’est le complément d’information apporté suite à notre questionnement en commission finances que l’on peut lire dans le compte-rendu : « Un certain nombre de commandes sont d’ores et déjà passées dans ce cadre, et les 1ères livraisons devraient intervenir d’ici à la rentrée 2019. D’autres ne pourront être validées que d’ici à la fin de l’année, compte-tenu des procédures d’achat. L’ensemble du nouveau parc ne pourra en tout état de cause pas être livré et mis en circulation dès le 1er janvier 2020, de telle sorte que le garage municipal prévoit de solliciter un volume de quelques dizaines de dérogation complémentaires – 24 estimées ce jour – auprès de la Métropole à partir de la rentrée. »

Nous pensions que notre Ville se devait d’être exemplaire pour l’amélioration de la qualité de l’air. Là encore, quel grand écart entre les paroles et les actes !

Et pour terminer notre demande récurrente, je n’ose dire depuis combien de temps. A savoir que notre ville agisse auprès de ses partenaires financiers afin qu’ils réorientent leurs financements vers la transition énergétique et au passage à une économie décarbonée. Par exemple : le choix des banques auprès desquelles la Ville réalise ses emprunts est un véritable enjeu. Là encore aucune réponse et aucune avancée …

Cette actualisation de la PEP manque vraiment d’ambition pour le climat. Les chercheurs nous alertent sur l’accélération du réchauffement et de l’urgence des mesures à prendre. Le Haut Conseil pour le climat, dans une évaluation récente des politiques publiques qu’il a réalisée, indique que la France n’est pas sur la bonne trajectoire pour respecter ses objectifs climatiques et ne se donne pas les moyens d’y parvenir. La Ville de Lyon entre dans le champ de cette évaluation car elle continue la politique des petits pas. Nous le regrettons.

Notre groupe s’abstiendra sur cette délibération.

Françoise Chevallier, conseillère municipale Europe Ecologie Les Verts de la ville de Lyon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.