Rapprochement des Antennes Solidarité du CCAS et des Maisons de la Métropole // Intervention d’Emeline Baume au conseil municipal // 20 novembre 2017
Partager

La Ville de Lyon via son Centre Communal d’Action Sociale a souhaité co-construire avec la Métropole des espaces communs d’accueil et de suivi social. Comme ceci nous a, à plusieurs reprises, été présenté en Conseil d’Administration du CCAS l’objectif est positif et l’enjeu est de taille !

Notre groupe formule plusieurs constats.

– Assurer aux habitants un accueil inconditionnel partout est là encore extrêmement positif. Répartir géographiquement les espaces sur nos arrondissements est judicieux dès que les temps de trajets ne sont pas trop longs. En effet pour les 1er,2ème et 4ème les choses sont très bien faites et c’est peut-être la préfiguration d’un redécoupage de notre échelon administratif d’arrondissement. Pour le 7ème et le 8ème, ou encore le 3ème, qui sont des territoires nettement plus vastes et peuplés, lors de la première évaluation, il sera bien de vérifier si les sites répondent aux attentes eu égard à la demande sociale.

– Faire co-exister à long terme des agents de culture et de pratique professionnelles différentes avec des hiérarchies différentes est un pari. Celui-ci sera d’autant plus tenu et assuré que chacune des collectivités maintiendra des effectifs liés aux besoins sociaux de chacun des territoires de notre ville. Nous savons qu’en Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail – CHSCT, les propositions et controverses existent !

Comme pour les questions de lecture publique ou de déchets, pour les écologistes, le service est tout autant important que son suivi et son évaluation par l’ensemble des acteurs concernés : des élus d’arrondissements en passant par les associations parties prenantes jusqu’à la mairie centrale et la Métropole.

Le CCAS nous proposera nécessairement ce temps de dialogue évaluatif entre tous.

Je tenais à ajouter que dans ce vaste champ des services et accompagnements aux fragiles momentanément ou hélas de façon plus pérenne, il existe une diversité de solutions présentées entre autres au sein de la banque d’expérience de l’union nationale des CCAS.

Des acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire sont aussi porteurs de solutions au quotidien. Leur démarche est l’émancipation de chacun en les incluant y compris et entre autres dans leur conseil d’administration pour orienter au mieux les actions. Jadis cette vision était celle des fondateurs de l’éducation populaire. Désormais, il est plus question d’innovation sociale. Ce n’est pas le coeur de métier du CCAS, bien qu’il connaisse ces opérateurs, mais ces actions sont tout autant structurantes et complémentaires.

En cette période où les précarités augmentent et s’installent écoutons toutes les compétences et envies d’agir dont les acteurs de l’innovation sociale.

Nous voterons pour cette création d’espaces d’accueil et d’accompagnement sociaux

Emeline Baume, conseiller municipale Europe Ecologie Les Verts de la ville de Lyon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *