Que faire quand une centrale nucléaire prend feu à 30 km de Lyon ?
Partager

La centrale du Bugey vient de connaître un nouvel « incident » inquiétant : un incendie s’est déclaré sur une unité en réparation.

Située à moins de 30 km de Lyon cette centrale est l’une des plus vieilles de France. Les écologistes lyonnais demandent plus d’information pour les habitants de la métropole ainsi qu’un engagement fort de Nicolas Hulot pour une fermeture de cette vieille centrale.

Malgré la demandée répétée des écologistes, la métropole de Lyon n’est pas associée à la CLI (Commission locale d’information) de la centrale du Bugey. Les lyonnais n’ont aucune information concernant l’état réel de la centrale. Les lyonnaises et lyonnais n’ont aucune consigne en cas d’incident nucléaire plus grave : comment évacuer ? quelle précautions prendre ? qu’est-il prévu par la préfecture ?

Pour Thomas Dossus, porte parole EELV Lyon : « Ce nouvel incident doit servir d’électrochoc. Au moment où un épisode de chaleur s’installe sur la France, il est connu que le refroidissement des centrales peut devenir problématique. Il est insupportable de vivre avec cette menace permanente à proximité d’une métropole comme Lyon sans consigne précise ni information transparente. »

La Suisse s’est récemment prononcée pour une sortie du nucléaire. La France ne doit plus faire peser ce risque majeur sur ses voisins helvètes. Hier, la Corée du Sud, pays peu réputé pour son aversion au progrès technologique, a annoncé sa sortie du nucléaire. L’ère de cette énergie dangereuse et sale touche à sa fin.

Pour Thomas Dossus, porte parole EELV Lyon : « La France ne peut plus retarder l’échéance. Continuer de faire fonctionner des vieilles centrales comme le Bugey est irresponsable. Quand il n’était alors que militant associatif, Nicolas Hulot a plusieurs fois dénoncé l’impasse du nucléaire. Aujourd’hui ministre il a le devoir d’engager la France dans une voie énergétique d’avenir plus sûre en accélérant la fermeture de nos vieilles centrales.«