Convention d’occupation temporaire d’espaces au sein de groupes scolaires au profit d’Atmo // Intervention de Françoise Chevallier au conseil municipal // 23 octobre 2017
Partager

Cette délibération est, pour les élus écologistes, l’occasion de vous demander des nouvelles concernant le suivi des mesures de la pollution que subit l’école Michel Servet, située à proximité de l’entrée du tunnel de la Croix-Rousse, un des lieux à Lyon les plus exposés à la pollution de l’air et en particulier au dioxyde d’azote.

Rappelons que le niveau mesuré pour le dioxyde d’azote dans la cour d’école à proximité du tunnel par Air Rhône Alpes est régulièrement supérieur à la valeur limite fixée à 40 microgrammes/m3. Si on prend les données journalières d’Air Rhône-Alpes sur le dernier mois : elles se situent entre 70 et 95 sauf pour deux jours ! Et les données mensuelles sur la dernière année comprises entre 60 et 90…

Des mesures ont été prises : fermeture de la cour nord, aération des classes aux heures les moins polluées (avant 7h le matin!), balayage humide. Pouvez-vous nous indiquer l’incidence observée de ces mesures ?

Nous savons que l’origine principale de cette pollution de l’air est la circulation automobile. Il faut donc la réduire pour améliorer la qualité de l’air dans ce secteur et rapidement interdire la circulation des véhicules les plus polluants.

Le plan Oxygène voté en juin 2016 par la Métropole de Lyon a prévu la mise en place d’une zone de circulation restreinte avec interdiction de rouler pour les véhicules les plus polluants. Elle devait concerner les poids lourds les plus polluants en 2017. Nous sommes fin 2017 et rien n’est encore mis en place ! Le dernier numéro de la Tribune de Lyon rapporte des propos de Thierry Philip indiquant que l’objectif est qu’en 2020 seules les voitures équipées des vignettes 1, 2 et 3 puissent circuler. Si c’est bien le cas nous souscrivons à cet objectif, il doit bien concerner tous types de véhicules : poids lourds, véhicules utilitaires légers et voitures et se réaliser selon un calendrier serré et respecté. Nous attendons donc une information et un calendrier précis lors de la commission générale à la Métropole du 7 novembre comme l’a annoncé David Kimelfeld.

La santé des enfants de cette école est en danger, la santé des lyonnais est en jeu. Nous devons décider des mesures nécessaires pour la préserver. Il y a urgence, les enfants ne peuvent attendre 2025 pour espérer respirer mieux !

Françoise Chevallier, présidente du groupe des élu-e-s Europe Ecologie Les Verts et apparenté-e-s de la ville de Lyon

Une réflexion au sujet de “Convention d’occupation temporaire d’espaces au sein de groupes scolaires au profit d’Atmo // Intervention de Françoise Chevallier au conseil municipal // 23 octobre 2017

  1. bonjour
    j’ai crée et j’anime depuis 5 ans une commission qualité de l’air inter-conseils de quartiers de Lyon 4-1-9. Le secteur de l’école Michel Servet est bien l’un des points noirs qui nous préoccupe le plus avec les quais de Saône qui eux aussi sont en dépassement permanent des normes européennes pour le dioxyde d’azote. Nous ne cessons de faire des propositions à la Ville et à la Métropole sans aucune retombée concrète à part de la langue de bois, voire du mépris. Pouvez-vous nous communiquer le texte de la délibération qui nous concerne au plus haut point ?

    Cordialement

    Gérard Françon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *