Compte administratif 2016 de la Ville de Lyon // Intervention de Françoise Chevallier en conseil municipal // 29 mai 2017
Partager

Globalement notre ville conserve de bons résultats pour son compte administratif, malgré une nouvelle baisse importante des dotations de l’État de 14,7 millions d’euros en 2016.
La dette a un peu diminué, cela en lien avec la baisse des taux d’intérêt et la capacité de désendettement se trouve à 5,1 années, bien en deçà d’autres villes équivalentes. Cela permet de continuer à garder le bon niveau d’investissement décidé en début de mandat.

La ville a pu faire face à la baisse des dotations de l’État en mettant en place un plan de rationalisation, de mutualisation du fonctionnement et de réduction de certains dépenses. Si nous comprenons cette démarche face à des restrictions budgétaires imposées, nous n’avons pas toujours été d’accord avec certaines décisions comme par exemple la suppression du dispositif Art et Langage dans les écoles ou encore l’arrêt des bennes mobiles de récupération de déchets qui est pénalisante pour les habitants sans véhicule pour se rendre dans les déchetteries ressourceries. Nous n’avons pas approuvé non plus l’augmentation de dépenses concernant la vidéosurveillance et la décision d’armement de la police municipale. Nous attendons du nouveau gouvernement un arrêt de cette baisse importante des dotations qui pourrait amener à des restrictions plus importantes de services publics ou à une baisse de nos investissements. Nous attendons aussi que la suppression de la taxe d’habitation annoncée soit correctement compensée par l’Etat. Nous aurions préféré une vraie réforme de celle-ci pour rendre progressif cet impôt et ainsi le rendre moins inéquitable.

Compte tenu de la demande forte en équipements scolaires liée à l’accroissement de la population lyonnaise à laquelle il faut ajouter le dédoublement des CP et CE1 dans les zones d’éducation prioritaire annoncé par le nouveau président de la république, l’accélération de l’investissement pour les écoles est à privilégier. Notre situation financière permet d’y faire face .

C’est la première année que dans le rapport du compte administratif figure un chapitre particulier sur les investissements énergie-climat. Cela est certainement une conséquence positive de la labellisation Cit’ergie qu’a obtenue la ville de Lyon en septembre 2015 et le suivi annuel qui en découle. On note que 4,7M€ ont été investis pour les travaux de rénovation énergétique des bâtiments (isolation, remplacement de menuiseries, renouvellement des installations thermiques, groupes froids, éclairage). On commence à s’approcher du rythme annuel d’investissements prévus pour le Plan Climat Energie. Il faudra donc compenser sur les années suivantes l’investissement plus faible des deux premières années pour respecter le niveau d’engagement global pris pour le plan climat pour ce mandat et se donner les moyens réels de la mise en œuvre de cette politique.

Nous tenons enfin vous rappeler notre demande que notre ville agisse auprès de ses partenaires financiers, bancaires, assureurs, investisseurs institutionnels afin qu’ils réorientent leurs stratégies d’investissement dans un sens favorable au climat et au passage à une économie décarbonée. Les nouvelles obligations de la loi de transition énergétique en matière de transparence des banques, des assureurs, des investisseurs dans le financement de la transition énergétique et du passage à une économie bas carbone le permettent. En conséquence nous attendons toujours que notre ville demande aux opérateurs financiers avec qui elle travaille des informations sur leurs investissements dans le secteur des énergies fossiles et leurs investissements contribuant à la transition énergétique. Cela permettrait de réorienter leurs financements vers un soutien à une économie décarbonée. C’est un enjeu important pour tenir les engagements de la COP21 pour la transition énergétique. Nous comptons sur Nicolas Hulot, nouveau ministre de la transition écologique, pour appuyer cette orientation.

En conclusion nous vous rappelons nos priorités à l’investissement dans la transition énergétique, la production de logements et notamment sociaux, la création de groupes scolaires et le maintien de services publics de qualité pour les habitants. Notre ville par sa bonne gestion a les moyens et doit avoir l’ambition de les tenir.

Notre groupe approuvera ce compte administratif 2016.

Françoise Chevallier, Conseillère municipale Europe Ecologie Les Verts de la Ville de Lyon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *